Comment choisir son vin en fonction de ses plats ?

A chacun ses goûts, mais en règle générale, le choix du vin qui agrémente un met quelconque doit répondre à certains critères. En effet, pour que l’harmonie du vin et du plat se fasse ressentir en bouche, il faut choisir les bons accords. Voici d’ailleurs à cet effet quelques bons conseils qui devraient aider à éviter les mauvaises combinaisons.

La couleur et la puissance du vin

La première chose à savoir, c’est que le vin doit toujours être en raccord avec les éléments du plat proposé. Le vin blanc comme le Saint Joseph vin ira ainsi parfaitement avec le foie gras, les plats à base de poisson, rehaussé de crème ou de fromage, mais aussi avec les plats à base de la volaille (poulet, chapon, dinde, etc.). Le rouge pour sa part, est parfait avec les plats élaborés, les fruits de mer, les viandes rouges et les plats assez épicés.

Plus un plat est riche en goût, plus le vin doit être puissant. Un vin plus doux sera parfait avec des plats plus simples, avec une saveur délicate. Si le vin est trop puissant alors que le plat reste assez classique alors, il va en écraser le goût et vice-versa. En restant sur la même tonalité, le vin et le plat s’accorderont aisément en bouche pour un maximum de saveurs.

Les faux accords entre les plats et les vins

vins et plats1Il est intéressant de rappeler que les plats trop acides ou trop amers dénaturent le vin. Aussi, pour accompagner ces types de plats, on préfère boire de l’eau pétillante. Le vin rouge pour sa part, est déconseillé en accompagnement des plats sucrés, mais aussi des sardines et des nouilles.

Enfin, en dessert, il vaut mieux miser sur des vins doux et des vins liquoreux qui sont doux en bouche et qui s’harmonisent facilement avec tous les types de desserts sucrés. Cependant, si le dessert est à base de chocolat alors, un vin rouge est conseillé.

Quels vins boire au cours du repas ?

Il se peut que les bouteilles se succèdent, mais ne se ressemblent pas au cours du repas et que l’on finisse par boire deux à trois verres de vin différents. Ce qu’il faut retenir, c’est la qualité du vin ne doit pas aller en régressant. Aussi, il est important de choisir avec soin la succession des vins et de s’assurer que le vin proposé est de plus en plus qualitatif à mesure que le repas avance. Un vin blanc pour accompagner l’apéritif et l’entrée sera parfait, suivi d’un rouge pour accompagner le plat principal. Pour ceux qui préfèrent les goûts moins prononcés, un vin jeune ou un vin de garde sera à retenir tandis que pour le dessert, un vin de dessert ou un vin blanc moelleux sera parfait. Bien entendu, le choix des accords peut varier selon les goûts, les habitudes et les préférences de chacun, mais aussi selon la composition du repas.

Ces quelques conseils devraient aider à proposer les meilleurs accompagnements en termes de vins et à trouver les meilleures harmonies de saveurs. En effet, ces astuces sont essentielles pour assurer un plaisir gustatif aux convives.

Partager surShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter