Gestion de la comptabilité d’une entreprise de vin : les 5 règles à suivre

Il n’est pas toujours aisé de gérer la comptabilité d’une entreprise et c’est d’ailleurs pour éviter d’avoir à gérer des tonnes de documents que certains établissements choisissent d’externaliser leur comptabilité. Dans le cas d’une entreprise de vin, il est important de bien repenser sa méthode de gestion de comptabilité et d’opter pour des outils fiables et efficaces. Voici notamment quelques règles à retenir à cet effet.

Choisir un logiciel de comptabilité

Pour gérer au mieux les questions financières et ne pas se retrouver avec une tonne de documents à remplir, il est impératif que l’entreprise se dote d’un logiciel de comptabilité qui répondra au mieux à ses besoins. Comme elle est obligée de tenir une comptabilité claire, l’entreprise de vin devra choisir un outil fonctionnel qui lui permettra de gérer l’ensemble des processus de l’entreprise. Parmi les logiciels les plus répandus dans les commerces de détail, on citera le logiciel de caisse, mais aussi le logiciel de facturation ou de gestion commercial. À cela s’ajoute le logiciel de paie, le logiciel de tenue de la comptabilité qui permet de saisir rapidement et efficacement les opérations comptables ainsi que le logiciel de gestion des immobilisations qui gèrent les entrées et les sorties d’immobilisations et qui permettent de calculer le plus ou moins-values ainsi que les amortissements.

Tenir sa comptabilité à jour

tenir sa comptabilitéLa comptabilité de l’entreprise de vin devra également être mise à jour en temps réel et ne pas seulement répondre promptement aux obligations fiscales. Une comptabilité claire et nette peut se révéler être un indice de performance de l’activité de l’entreprise et permettre de mettre à jour les prévisions budgétaires de l’entreprise tout en réduisant les risques de mauvaise gestion de trésorerie. Pour gagner en efficacité, l’entreprise devra pouvoir mettre régulièrement à jour sa comptabilité et s’assurer qu’elle soit cohérente avec la nature de son activité.

Ne pas mélanger compte professionnel et compte privé

Les dirigeants d’une entreprise de vin se doivent également de séparer leur compte privé de leur compte professionnel. Les dépenses professionnelles doivent être payées sur le compte professionnel tandis que les frais devront être débités sur le compte privé. Si les deux dépenses sont payées à partir d’un même compte alors, il se peut que des sanctions pénales soient appliquées, car un tel comportement nuit à l’équilibre de l’activité de l’entreprise et à sa pérennité.

Dématérialiser ses documents de comptabilité

La dématérialisation des factures permet également de mieux gérer ses documents de comptabilité et notamment les factures fournisseurs et clients. Le choix d’une telle solution réduit en effet le délai et le coût des traitements des documents tout en améliorant le stockage des données de l’entreprise. Au niveau de la productivité, l’accès aux documents de comptabilité et le processus de facturation sont relativement plus simplifiés.

Externaliser la gestion de sa comptabilité

Enfin, pour ceux qui ne souhaitent pas traiter en interne leur comptabilité, il suffira de confier la gestion de leur comptabilité à un cabinet dédié. L’externalisation permet notamment de ne se concentrer que sur l’essentiel vu que la réalisation des tâches dites secondaires telles que la rédaction des déclarations fiscales, la saisie des pièces et autres facturations est prise en charge par la société de comptabilité.

Partager surShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter