4 astuces pour investir dans les vignobles

Le vignoble est une plantation de vignes sur une importante superficie. Généralement, cette superficie peut être égale à celle d’une région entière qu’il en devient curieux de savoir comment les personnes font pour en être propriétaires. Or, il s’agit là d’un secteur d’activité très lucratif dans lequel les personnes désireuses pourraient y investir. Comment faut-il s’y prendre pour le faire en toute transparence ? Voici 4 astuces pour parvenir à faire un bon investissement dans le secteur des vignobles.

Penser à bénéficier du groupement foncier viticole

Le groupement foncier viticole est une alternative pour disposer de parts dans le secteur viticole lorsque vous ne disposez des ressources nécessaires à l’achat d’un domaine viticole intégral.

Le GFV est en effet un investissement groupé avec pour particularité de fournir des avantages fiscaux à toute personne qui souhaite investir dans les vignobles à travers elle. Il vous faudra en quelque sorte collecter des économies avec des personnes ayant la même ambition que vous. Un gestionnaire fixe se chargera ensuite de trouver pour vous et les autres investisseurs, le vignoble puis il s’occupe de sa gestion. En contrepartie, vous en tant qu’investisseur, vous recevrez normalement chaque année une quote-part équivalente à la hauteur de votre investissement.

D’ailleurs en vous servant du petit manuel de GFV présent sur ce portail https://groupementfoncierviticole.com/guide-gfv-pdf/ vous pouvez mieux en apprendre sur cette alternative pour l’investissement dans les vignobles.

Investir sur la durée est une carte sûre

Investir dans le secteur des vignobles a de grands avantages, mais également des périodes rudes. Votre plantation est logiquement confrontée aux variations météorologiques allant de la grêle, la neige et les saisons de sécheresses ou d’inondation. Sans oublier les maladies comme le mildiou ou le botrytis qui vont agir négativement sur le rendement au moment de la récolte. Il faudra alors miser sur la durée pour être certain de pouvoir bien jouir de l’investissement qui a été fait.

D’ordinaire, les terres pour la viniculture font l’objet d’un bail de location d’une durée minimale de 18 ans. Cette durée peut donc vous servir de référence pour vous aider à valoriser votre investissement dans le secteur des vignobles.

Orienter votre choix vers un terroir productif

Le prix pour l’acquisition d’un vignoble varie en fonction du nombre d’hectares et la localisation géographique. Par exemple, un domaine dans la zone du bassin de Bordeaux-Aquitaine peut se vendre à environ 15 000 euros l’hectare. Par contre, un domaine à Saint Julien par exemple peut valoir jusqu’à 1 million d’euros. Il ne suffira donc pas de choisir le domaine qui revient le moins coûteux. Le prix est généralement estimé en fonction de la productivité et il vous faudra choisir entre les vignes AOP et celle hors AOP.

S’assurer de respecter toutes les caractéristiques d’un investissement dans les vignobles

Enfin, comme dit plus haut, un investissement dans le secteur des vignobles est tout aussi important, avantageux qu’il peut être risqué. Vous aurez en premier à vous assurer que votre culture est en bonne sécurité, à l’abri de maladies et des intempéries. Ce qui vous permettra d’avoir un œil sur la performance qui n’est jamais prévisible à 100 % et peut être faible. La durée, la fiscalité, et la liquidité des parts sont d’autres caractéristiques à prendre en compte pour investir dans le secteur des vignobles.

Rédigé par
Plus d'articles de Vins Aoc

Les conditions optimales pour faire vieillir son vin

Vous êtes amateur de bons vins et en conservez même quelques-uns en...
Lire la suite