Les conditions optimales pour faire vieillir son vin

Vous êtes amateur de bons vins et en conservez même quelques-uns en vue de les faire vieillir ? Sachez qu’il faut respecter des conditions optimales pour y parvenir correctement. La conservation du vin est délicate et ne s’improvise pas. Retrouvez tous les conseils sur le sujet dans l’article qui suit.

Assurer une température constante

Pour qu’il prenne de l’âge selon les règles de l’art, le vin doit être conservé à une température constante. Elle se situe en général entre 8 °C et 18 °C en fonction du type de cru. En dessus de la norme, le spiritueux risque de ne pas se bonifier. Au-delà, le vieillissement se fera prématurément et désaltèrera le goût. Pour assurer une température qui ne change pas au gré des saisons, il est vivement recommandé de garder le vin dans une cave de vieillissement réglable selon les différents types de vin. Cette dernière permet de conserver vos bouteilles efficacement durant des années en respectant les températures requises, de jour comme de nuit. En effet, ce sont les changements brusques de température qui nuisent au vieillissement de la boisson. Cela engendre une dilatation ou une contraction de la bouteille et du bouchon, ce qui ne garantit plus leur étanchéité. Veillez donc à vérifier régulièrement la température de la cave de vieillissement.

Éviter la lumière

La lumière nuit fortement au vin, en particulièrement le vin blanc. Elle empêche son vieillissement et en altère sa composition et sa saveur. Évitez donc toute forme d’éclairage puissant si vous souhaitez conserver des bouteilles chez vous. Les halogènes sont particulièrement à proscrire. Si vous optez pour une cave à vin électrique, les appareils sont conçus de manière à réunir toutes les conditions optimales pour le vieillissement de vos bouteilles, y compris l’éclairage. Par contre, si vous choisissez de garder vos crus dans une cave traditionnelle, évitez l’installation d’ampoule de plus de 40W.

Garantir un bon taux d’humidité

Le taux d’hygrométrie est un facteur prépondérant pour le vieillissement optimal de votre vin. Si votre lieu de conservation est trop humide, les étiquettes et les bouchons de vos bouteilles risquent de moisir. À l’inverse, pour une cave de vieillissement dont le taux d’humidité est bas, les bouchons risquent se dessécher et de ne plus être étanche. Dans tous les cas, il en résulte du vin qui vieillit mal et qui est loin d’être savoureux.  Pour apporter de l’humidité à une cave à vin, misez sur un sol en terre battue ou du gravier pour recouvrir le sol. Vous devez alors arroser ce dernier régulièrement. Pour abaisser le taux d’hygrométrie, pensez à l’isolation et à une bonne aération. Investissez dans un hygromètre pour vérifier régulièrement ce taux d’humidité.

Chasser les mauvaises odeurs

Le vin s’imprègne rapidement des odeurs externes, même lorsque la bouteille assure une bonne étanchéité. Pour obtenir du vin de qualité après conservation, évitez de garder vos crus dans un environnement où règne une odeur désagréable : produits chimiques, plantes, moisissures, etc. Il est même recommandé de recouvrir les murs de la cave à vin de chaux pour éviter la ventilation naturelle.

Faire attention aux vibrations

Assurez-vous que vos bouteilles de vin soient stockées de manière à être stables. En effet, les vibrations risquent de modifier la qualité du spiritueux. Faites donc attention aux vibrations engendrées par vos appareils en tous genres ou vos pas. De préférence, allongez les bouteilles pour assurer une meilleure stabilité, mais aussi pour que le vin humidifie régulièrement le bouchon. Cela évite ainsi que ce dernier s’assèche et n’assure plus son rôle.

Rédigé par
Plus d'articles de Vins Aoc

Quel vin emmener pour un pique-nique ?

Avec le retour des beaux jours revient la saison des pique-niques. À...
Lire la suite