Quelle est la différence entre un sommelier et un œnologue ?

Le processus de la production et de la vente du vin implique le savoir-faire de plusieurs professionnels. Au nombre de ceux-ci, on peut citer le sommelier, l’œnologue, le vigneron, etc. Cependant, l’œnologue et le sommelier sont deux professionnels du vin qui sont souvent confondus en raison des qualités communes que leur impose l’exercice de leurs métiers (bon odorat, sens du contact, etc.). Découvrez dans ce billet les principales différences qui existent entre ces deux professions du vin.

Œnologue et sommelier : Deux professionnels qui se distinguent par leurs missions

Intervenant dans le processus de la fabrication du vin, l’œnologue est un professionnel qui a pour rôle de superviser toutes les étapes de la vinification. Concrètement, il est chargé de conseiller les viticulteurs dans le choix du cépage selon la qualité et le type de vin recherché. Pour bien jouer son rôle, il est souvent amené à gouter le vin et conseille les autres professionnels sur les procédés à suivre pour obtenir le gout ou les arômes souhaités. Il intervient également dans le processus de la commercialisation de ce dernier.

Or le sommelier quant à lui n’intervient qu’après que le vin soit produit. En effet, c’est le professionnel qui s’occupe de la gestion de la cave à vin (conservation des boissons, rangement de la cave, la surveillance des vins, etc.) de la structure au sein de laquelle il travaille. Il a également pour mission de trouver les bons accords entre les vins et les mets pour bien conseiller les consommateurs dans le choix de leurs boissons. Vous l’aurez compris, en se basant uniquement sur leurs débouchés, on peut déduire que l’œnologie et la sommellerie sont deux spécialités bien différentes.

Le sommelier et l’œnologue se distinguent par leurs diplômes

Les formations professionnelles à suivre pour devenir sommelier ou œnologue ne sont pas les mêmes. Par exemple, pour devenir un sommelier, il faut avoir obtenu un CAP restaurant ou un Baccalauréat STHR. En plus de posséder l’un de ces diplômes, vous devez détenir une mention attestant que vous avez suivi une formation en sommellerie. C’est la moindre des choses que vous devez faire avant de contacter Elzéar Wine & Spirit pour trouver un employeur. Il est également possible d’exercer le métier de sommelier en étant détenteur d’un baccalauréat professionnel sommelier.

Par contre, pour devenir œnologue, il faut être détenteur d’un DNO (Diplôme National d’œnologie) soit l’équivalent d’un bac +5 précédé d’une licence en biochimie agronomique ou d’un DUT en génie biologique. Par ailleurs, l’un des éléments qui différencient ces deux professionnels est lié au fait qu’ils n’ont pas le même lieu de travail. En effet, l’œnologue est très rapproché des viticulteurs tandis qu’on retrouve le sommelier dans les restaurants. Toutefois, même si ces professionnels se distinguent par leurs missions, il faut noter qu’ils sont tout à fait complémentaires.

Le sommelier et l’œnologue se distinguent par leur rémunération

Avant toute chose, il faut noter que le métier de l’œnologue s’avère plus complexe que celui du sommelier d’autant plus qu’il nécessite beaucoup de connaissances techniques pour être exercé. Il est donc tout à fait normal que la rémunération de l’œnologue soit supérieure à celui du sommelier et c’est ailleurs l’un des éléments qui distinguent ces deux professionnels du vin. En France, le salaire brut par mois de l’œnologue débutant est de 2000 euros par mois tandis que celui du sommelier en début de carrière est de 1650 euros par mois. Par ailleurs, vous pouvez visiter ce site si vous souhaitez savoir davantage sur ces deux métiers du vin.

Rédigé par
Plus d'articles de Vins Aoc
Spécialiste du vin : comment devenir œnologue ?
Vous êtes passionné de vin et vous souhaitez embraser ce domaine ? L’œnologie...
Lire la suite