Dégustation de vin : que faut-il faire avant et pendant

Nombreuses sont ces personnes qui considèrent le vin comme étant le partenaire idéal des longues discussions. Il n’est pourtant pas conseillé d’en découdre de n’importe quelle manière avec cette boisson de convivialité. Si vous souhaitez tirer le meilleur profit de votre vin, vous devez connaître les gestes à faire avant et pendant sa dégustation. Ceux-ci vous sont présentés ici.

Regardez d’abord le vin et observez-le

Pour commencer, ouvrez la bouteille en vous servant d’un tire-bouchon de qualité si vous ne souhaitez pas abîmer le bouchon. Grâce à l’approche visuelle, il vous sera possible d’analyser la robe du vin, sa couleur, la fluidité qu’il peut avoir à l’intérieur d’un verre ainsi que son épaisseur. En regardant le vin, vous verrez s’il est liquoreux ou pas.

Identifiez l’origine des arômes du vin

Trois types d’arômes sont liés au vin : les arômes primaires, les arômes secondaires et les arômes tertiaires. Les arômes primaires proviennent des terroirs et du cépage. Ils sont simples à reconnaître et portent des notes fruitées, florales et minérales.

Les arômes secondaires sont issus des divers procédés de vinifications. Il s’agit de notes boisées, épicées et lactées. Ces arômes ne sont pas aussi simples à reconnaître que ceux primaires. Comme vous pouvez le deviner, les caractéristiques des arômes secondaires sont pareilles pour tous les vins, que ce soit au niveau du vin corbières rouge ou d’autres.

Les arômes tertiaires, en ce qui les concerne, doivent leur avènement au vieillissement du vin. C’est la phase d’affinage des arômes. Les arômes tertiaires sont bien difficiles à décrire, mais pas très pénibles à trouver. Les notes les plus représentatives de ces arômes sont celles de cuir, café, tabac, pierre à fusil, etc. 

Sentez et découvrez les effluves de la boisson

Avec votre nez, vous pourrez inhaler l’odeur de ces arômes primaires qui viennent directement du cépage. Vous pourrez aussi sentir l’odeur des arômes secondaires et de ceux tertiaires. N’hésitez pas à dire ce que vous ressentez. Il n’est pas évident que vous réussissiez à mettre un nom sur chacun des arômes pendant que vous faites la découverte du vin. Tâchez de vous rapporter à de grandes familles telles que les fleurs, les agrumes ainsi que les fruits.

Goûtez et délectez-vous des arômes du vin

Après les étapes précédentes, la bouche vient conclure la longue attente. Durant l’étape que voici, il est nécessaire que vous grumiez. Cela veut dire que vous devez, en aspirant de l’air légèrement, permettre que le vin s’oxygène en bouche. Cela lui offrira la possibilité de s’ouvrir de façon complète et de déceler d’autres arômes supplémentaires.

Vous aurez besoin de temps pour faire une comparaison entre les différents vins, régions et cépages. Hormis l’analyse gustative et sensorielle, la dégustation offre au vin la possibilité de relater aux consommateurs une histoire qui est la sienne. Il est également possible de connaître l’histoire de son vigneron ainsi que celle de son terroir. De façon subséquente, vous aurez juste à laisser votre imagination et vos sens vous guider.

Rédigé par
Plus d'articles de Vins Aoc
Les accords vins et fruits de mer
Assis en terrasse, vous rêvez de la mer ? Pourquoi ne pas...
Lire la suite